Suppression de 12.000 emplois chez Ford: pas de conséquences pour la piste d’essai à Lommel

Entreprise

Le constructeur américain Ford a annoncé la suppresion de 12.000 postes en Europe. Les 390 personnes qui travaillent sur le site de la piste d’essai de Lommel (Limbourg) ne seraient pas concernées. Aucune annonce n’a cependant encore été faite concernant les équipes de vente sur le territoire belge.

Le constructeur automobile américain Ford supprimera 12.000 emplois en Europe d’ici la fin de l’année prochaine, soit un cinquième du personnel dans cette région, annonce jeudi l’agence de presse Bloomberg. Le nombre d’usines diminuera de 24 à 18. L’Allemagne, la Russie et le Royaume-Uni seront les pays les plus touchés par cette décision.

Au début de l’année, Ford avait annoncé une réorganisation à grande échelle en Europe mais n’avait précisé aucun chiffre. L’entreprise a depuis confirmé la suppression de plus de 5.000 postes en Allemagne, qui font font partie des 12.000 emplois désormais mentionnés.

Environ 3.000 emplois sont menacés au Royaume-Uni et une usine serait fermée au pays de Galles. Ford veut également fermer trois installations en Russie et y supprimer 2.000 emplois. En France, 1.000 postes pourraient disparaître.

Le constructeur automobile américain a été particulièrement touché par les incertitudes liées au Brexit.

Pas de conséquence pour la piste d’essai de Lommel

La restructuration annoncée chez Ford en Europe n’aura probablement aucune conséquence à Lommel, où le constructeur automobile américain dispose d’une piste d’essai, indique-t-on chez Ford Belgium. On ignore par contre encore si les équipes de ventes seront touchées.

La piste d’essai limbourgeoise est la plus importante en Europe pour Ford. Quelque 390 personnes y travaillent.  » l n’y a aucune restructuration à Lommel pour le moment« , a déclaré Jo Declercq, le porte-parole du constructeur. 

Le syndicat chrétien ACV n’a pas non plus entendu parler de conséquences possibles sur le site. D’après Ford Belgium, il est par contre bien question d’un changement organisationnel dans la « national sales company ». Ce que cela signifie pour les employés concernés n’est pas encore clair. Il n’est donc pas certain que des emplois disparaissent en Belgique, selon le porte-parole. 

L’équipe de vente est en outre constituée d’un petit groupe. Le constructeur automobile américain Ford a pris des mesures de grande ampleur en Europe. Dans les années à venir, 12.000 emplois vont en effet disparaître, soit un cinquième de la main-d’ouvre totale sur le continent. Le nombre d’usines va baisser de 24 à 18. L’Allemagne, la Russie et le Royaume-Uni seront les plus touchés par cette restructuration.

Les commentaires sont fermés.