Microsoft, Nintendo et Sony mettent Donald Trump en garde contre l’augmentation des prix des consoles

Entreprise

Les géants technologiques Microsoft, Nintendo et Sony s’unissent contre les tarifs douaniers que l’administration Trump souhaite mettre en place sur des produits chinois, et en particulier contre ceux qui pourraient toucher les consoles de jeux. 

Les trois entreprises ont envoyé une lettre commune à la Maison Blanche, dans laquelle ils mettent en garde contre les conséquences économiques que cela pourrait avoir sur les ventes de Xbox, Switch ou PlayStation. Les trois sociétés ont envoyé cette lettre le 17 juin dernier au bureau de l’administration du commerce des Etats-Unis. Elles souhaitent que les consoles de jeux vidéo soient retirées de la liste des produits concernés par ces augmentations de tarifs. Selon elles, une telle hausse rendra leurs produits un quart plus chers. Microsoft, Nintendo et Sony soulignent en outre que 96% des composants sont produits en Chine. Des emplois pourraient dès lors être menacés, de même que l’innovation et l’économie seront affectées, préviennent-elles. D’après les trois géants, l’industrie américaine du jeu vidéo a généré l’an dernier un chiffre d’affaires de 43,4 milliards de dollars, apportant une contribution importante à l’économie. Le secteur fournit des emplois directs et indirects à 220.000 Américains. L’intérêt de ce groupe est menacé par ces potentiels tarifs douaniers plus élevés, alors que la facture finale revient au consommateur, mettent-ils en garde.

Les commentaires sont fermés.